Femmes fortes?

Dans l'un des articles de ce blog, j'ai évoqué le fait que les femmes sont des êtres inférieurs dans l'organisation de Mata Amritanandamayi. On pourrait croire que j'exagère et pourtant de temps à autre une voix s'élève pour confirmer ces propos. Voici par exemple la traduction de ce que raconte un français qui a vécu à Amritapuri de 1990 à 1994. Il a trouvé une façon assez originale de lutter à sa manière et à son niveau contre la discrimination.

Il commence par citer un extrait du livre Holy Hell de Gail Tredwell. Elle y précise qu'on la surnommait "madama" à l'ashram. C'était une façon péjorative de lui rappeler qu'elle était occidentale donc ignorante des traditions indiennes.

"

Gayatri dit : "en dépit du fait qu'Amma, chef de l'ashram, était une femme, l'ashram était très patriarchal. La hiérarchie masculine avait été fermement mise en place par Amma elle-même. Bien que j'étais chef du groupe féminin et que j'étais l'assistante personnelle d'Amma, j'ai souvent eu à faire face à la résistance des membres du sexe opposé. Dans ces moments là, j'étais contente d'être une "madama", ce qui me permettait de dire le fond de ma pensée et de m'en tenir à ce que j'estimais être juste." (p. 230)

En fait, j'ai été très vite dégoûté par la façon dont les femmes indiennes sont traitées par la communauté. Il était évident que les hommes avaient tous les privilèges du fait de leur proximité avec Amma. Les gopis de l'ashram indien étaient totalement conscientes de cette injustice. L'une d'elles a dit un jour : "c'est un bon karma de se réincarner en Inde... sauf pour les femmes!" Tandis que les brahmacharis hommes passaient leur temps à se pavaner dans l'ashram comme des coqs, ou à lire des bandes dessinées dans leur hutte (prétendant ainsi méditer), les femmes travaillaient dur.

En ces temps là je faisais du bénévolat avec un français d'origine indienne. Appelons le "Bhima". Bhima était farouche et travaillait dur. Amma l'aimait beaucoup. A cause de son statut, français et indien, il était à part dans l'ashram. On est vite devenus bons amis et malgré son caractère grognon, j'appréciais sa compagnie. Il faisait souvent du bénévolat avec les brahmacharis indiens (des fois ils devaient travailler!) et il leur parlait durement devant les femmes, il les traitait de "gens paresseux" etc. En fait Bhima était choqué comme moi par la condition de la femme indienne. Bhima et moi étions chargés de servir la nourriture à la cantine indienne. Parfois on décidait de jouer un tour aux brahmacharis. La nourriture de la cantine indienne était basique et insipide. C'était du riz rond (pas basmati!) et du sambar (soupe de légumes). Mais parfois il y avait un petit "plus"... c'était les pappadam! Le pappadam était l'ingrédient qui rendait la nourriture meilleure. A cause de leur position, les mâles entraient dans la cantine avant les femmes. Les filles devaient attendre! Alors Bhima et moi décidions souvent de cacher les pappadam pendant qu'on servait les coqs. Ensuite lorsque les gopis venaient on leur donnait deux pappadam au lieu d'un. Comme ils mangeaient dans des lieux séparés, les hommes n'ont jamais vu ce qui se passait.

"

Revenir

Tous les coups de gueule

Piraterie

une sainte vient forcément d'une famille de saints ayant eu des ancêtres saints au sein d'un village de saints

En savoir plus...

Femmes fortes?

le karma est décidément une notion pratique pour excuser les tares de la société

En savoir plus...

URSS tour

un ex-dévot évoque brièvement le "succès éclatant" du tour de Russie

En savoir plus...

Spiritourisme

Lorsqu'on dit qu'Amma est là pour changer le monde, ça ma met en colère parce que le fonctionnement de son organisation est en tout point semblable au fonctionnement du monde

En savoir plus...

Ségrégation

Il y a une autre chose qui m'a choquée dans l'organisation mais dont je ne parle pas spécialement parce que j'ai l'impression d'être la seule à être touchée par ça, c'est la ségrégation

En savoir plus...

Le prix nobel

comment peut-on avoir l'audace de publier un mensonge aussi facile à vérifier?

En savoir plus...

Le poids d'Amma

comme disent les petits enfants ignorants et innocents: "pourquoi elle est grosse la dame?"

En savoir plus...

Opération Darshan Fragrance

voulez-vous sentir l'odeur du darshan à domicile?

En savoir plus...

Pour préparer la paix, préparons la guerre

toujours encline à illustrer les enseignements théoriques de façon concrète, Amma met ce fameux proverbe en pratique

En savoir plus...

Anniversaire politique

l'anniversaire d'Amma est soi-disant la célébration de l'amour universel...

En savoir plus...

La modestie incarnée

les actions d'Amma sont désintéressées. La preuve en image

En savoir plus...

Les règles toxiques

il paraît que les règles permettent d'éliminer les toxines du corps. L'aménorrhée fait donc d'Amma l'incarnation de la pureté absolue.

En savoir plus...

Fermons les yeux par charité

faut-il ignorer les malversations pour que les "oeuvres caritatives" continuent?

En savoir plus...

Ecolo jusqu'au bout du sari

mais en occident seulement. En Inde elle prône tout autre chose

En savoir plus...

Mondial@Amrita

mondialisation? Vous avez dit mondialisation?

En savoir plus...

Amritabusiness

heureusement que les ouvres humanitaires sont là pour chouchouter les futurs hommes d'affaire indien

En savoir plus...

Divines senteurs

le secret de la "divine" odeur d'Amma

En savoir plus...

La vraie richesse

les mérites bancaires, c'est moins fatiguant que les mérites spirituels

En savoir plus...