Les Ammas et la dévotion sélective

Au mois de Mai 2015, le journal Libération a publié un article intitulé Amma, joker du premier ministre indien. Il est vrai que tous les hommes politiques défilent à l'anniversaire de Mata Amritanandamayi mais son influence n'est pas primordiale au point de devenir l'atout d'un gouvernement. La "Amma" dont il est question ici s'appelle Jayalalitha Jayaram. Elle fait de la politique et comme c'est une femme, les indiens la surnomme "Maman". Elle fait de la politique et pourtant elle déclenche des élans de ferveurs digne d'une dirigeante spirituelle. Voici comment son arrivée est décrite :

«Amma arrive !» hurle le chauffeur. La foule frémit. On pousse, on hurle, on chante les slogans à la gloire de celle qui, ici, fait figure de déesse vivante. «Amma la révolutionnaire ! Amma la divine !»

Il est vrai qu'elle fait l'objet d'éloges dithyrambiques de la part de ses partisans. En 2014 pour son anniversaire, des images retouchées par ordinateur la mettaient en scène dans des situations particulièrement évocatrices. On la voit par exemple marcher triomphalement sur un tapis rouge pendant que les dirigeants du monde entier font respectueusement la haie de chaque côté, les mains jointes. On la voit aussi gronder tous les présidents du monde, qui se tiennent tête baissée ou à genoux devant elle. Sur une dernière image, ils sont tous en train de l'applaudir.

La dévotion de ses fans peut aller encore plus loin que ça. Ainsi lorsqu'elle a été écartée de la vie politique suite à une condamnation pour détournement de fond, un activiste s'est fait crucifier pour que toutes les charges contre Amma soient abandonnées et qu'elle reprenne sa place de ministre de l'état du Tamil Nadu. Comme on peut le voir sur les images, il a tenu pendant 7 minutes avec son T-shirt "Amma" ainsi que des clous plantés dans les mains et les pieds.  La fraude portait sur 10 millions d'euros, pourtant Amma n'a fait que 21 jours de prison car son arrestation a été très mal vécue par une partie de la population :

Lorsque Jayalalithaa a été condamnée et envoyée à la prison Parappana Agrahara de Bangalore, ses partisans et admirateurs, autant dans le Tamil Nadu que Bangalore, ont fait du grabuge en protestant. Plusieurs se sont suicidés, tandis que beaucoup sont morts à cause du choc.

Un autre article donne plus de détails au sujet des dégâts causés par l'annonce de l'arrestation d'Amma : 113 crises cardiaques, 14 immolations, 15 pendaisons, 7 empoisonnements, 2 noyades et 3 personnes qui se sont jetées sous des véhicules en marche.

On pourrait se pâmer d'admiration devant une dévotion aussi intense. Cette femme est une politicienne et pourtant les gens la voient comme un dieu vivant, au point de donner leur santé et leur vie pour elle. N'est-ce pas la preuve que l'Inde est un pays spirituel? Tellement spirituel que les gens voient dieu en tout un chacun.

Mais personnellement je vois comme une ombre au tableau. En effet un article du New York Times nous apprend que dans l'état du Gujarat, un temple a été construit pour le premier ministre, il abrite une statue à l'effigie de Narendra Modi. Sur la photo, on voit que les personnes autour de la statue ont une attitude très dévotionnelle. Alors les indiens ont de la dévotion pour plusieurs Ammas, pour Modi, pour qui d'autre? L'article nous éclaire :

L'Inde a souvent construit des temples en l'honneur de figures non spirituelles au sens strict: L'an dernier, selon les media locaux, un loyaliste du Parti National du Congrès a commencé la construction d'un temple dédié à la présidente du parti, Sonia Ghandi, complété par une statue de bronze. Des temples ont été dédiés à des stars locales du cinéma et des héros de cricket. Un autre temple a été converti en l'honneur de M. Modi l'an dernier dans le district de Kaushambi dans l'état de Uttar Pradesh

Voir dieu en tout un chacun est une attitude hautement louable. Et voir Dieu uniquement dans les personnalités riches, célèbres et puissantes? Est-ce de la spiritualité ou de la superstition? Est-ce qu'un jour un temple sera érigé pour l'intouchable qui mendie au coin de la rue? Ou alors dieu se manifeste dans un humain seulement lorsque son compte en banque et son carnet d'adresses sont bien remplis?

Amma (Mata Amritanandamayi) était une jeune femme de basse caste, une dalit intouchable comme tant d'autres. Lorsqu'elle entrait "en transe" (tombait en catharsis?) les gens considéraient qu'elle était temporairement possédée par le divin. Ce type de comportement est usuel parmi les populations les plus pauvres. Ils venaient recevoir sa bénédiction comme ils le font avec n'importe quel intouchable "en transe". Lorsque la "transe" s'arrêtait, c'était fini. Elle redevenait une intouchable sans aucune valeur.

Par contre, lorsqu'une famille de millionnaires américain a pris sa carrière en main, lorsqu'elle a commencé ses tournées aux USA et en Europe, lorsque l'argent et les touristes occidentaux ont commencé à affluer, c'est seulement à ce moment là qu'Amma a accédé au statut de divinité permanente en Inde. Ce n'est que lorsqu'elle est devenue riche, célèbre et puissante, qu'elle a commencé à être vénérée. Elle a eu droit à ses temples et sa dévotion intense, comme c'est le cas pour toute personne riche, célèbre et puissante.

Riche, célèbre et puissante. C'est l'image qu'elle diffuse en Inde et qu'elle s'efforce de ne pas laisser transparaître dans les pays occidentaux. Lorsqu'on cherche les mots "guru richest" sur internet on trouve énormément de pages listant les gurus les plus riches d'Inde. Amma est systématiquement dans les listes. Selon les médias, sa fortune est estimée aux alentours de 200 millions d'euros. Sur la 9ème photo du diaporama suivant, un petit texte explique d'où vient cette richesse :

La fortune de son organisation provient principalement de ses nombreuses institutions éducatives - les élèves sont facturés aux taux du marché - en plus d'un hôpital, une chaîne de télévision et les contributions de ses millions de fidèles indiens et étrangers. Les écoles Amrita sont disséminées dans le Kerala; les étudiants sont facturés au même tarifs que dans les écoles privées prestigieuses. Sous la marque de Amrita Viswa Vidyapeetham, l'organisation gère également des écoles d'ingénieurs, des écoles de commerce, et des institutions délivrant des études supérieures en biotechnologie et communication. Ces établissements sont répartis sur cinq campus situés à Kollam, Cochin, Coimbatore, Mysore et Bangalore.

L'organisation d'Amma est une immense pompe à fric qui génère encore et toujours plus de fric. Les indiens le savent, c'est écrit dans tous les journaux et ça ne dérange personne parce que la richesse semble être justement l'un des facteurs qui provoquent la dévotion des foules. Elle a donc tout intérêt à étaler sa richesse en Inde. Par contre les dévots occidentaux s'enterrent la tête dans le sable. Ils s'accrochent à l'image de pure sainte sacrificielle détachée des considérations matérielles. Ils nient tout ce qui risque de détruire leurs illusions "spirituelles".

Elle est riche et pourtant on ne la voit pas rouler sur l'or. Comment est-ce possible? La réponse est simple et beaucoup d'intellectuels indiens l'ont déjà exprimée à maintes reprises en vain : Amma se fait probablement exploiter. Elle se ruine la santé au darshan car elle est essentiellement avide de dévotion mais son entourage profite des retombées lucratives.

Il y a sa famille, comme par exemple son frère qui n'a pas hésité à fonder une agence de voyage nommée "Amrita Vacances" en utilisant l'image de sa soeur pour aguicher les clients. Avant ça il travaillait dans le chocolat (?), il a précédemment créé une agence immobilière nommée Amrita Properties (Amrita Propriétés). Un autre de ses frères était prêteur sur gage. Selon des ex-dévots, un autre membre de sa famille a ouvert des restaurants chics. Quelle extraordinaire réussite pour une famille qui a été obligée de dé-scolariser leur fille car ils ne pouvaient plus payer l'école. Quelle coïncidence : la famille a emprunté le chemin du succès lorsqu'Amma a commencer à recevoir des occidentaux et leurs devises.

Il y a les co-fondateurs dont nous ne savons absolument rien car tous les projecteurs sont braqués sur Amma. Qui sont les 5 diplômés en économie qui ont fondé le Mata Amritanandamayi Math? Quel rôle jouent-ils dans l'organisation aujourd'hui? Ils sont là mais personne ne sait qui ils sont, ni ce qu'ils font.

Il y a les "amis", les "dévots", "disciples" et "sympathisants" en tous genres qui se pressent aux pieds d'Amma pour louer sa grandeur, sans préciser ce qu'ils y gagnent. Beaucoup de dévots indiens racontent par exemple qu'ils vivaient en Amérique et que lorsqu'ils ont rencontré Amma, ils ont "tout lâché" pour travailler pour elle. Est-ce par dévotion ou par opportunisme? Que penser par exemple de Sudhakar Jayaram qui était simple employé chez Infosys aux USA avec son diplôme de chimie en poche? En "lâchant" tout pour suivre Amma en Inde en 2004, il est devenu directeur d'Amrita TV et directeur général de l'hôpital AIMS. Quel beau sacrifice! Les institutions d'Amma représentent une manne pour les industriels, les scientifiques et les hommes d'affaires. L'argent y coule à flot.

Il y a enfin les politiciens. Apparement l'organisation leur accorde certains avantages, comme la scolarisation gratuite de leurs enfants. Beaucoup de gens la soupçonnent de financer des partis politiques. Par exemple lors du rassemblement organisé en Mars 2014 par le parti d'extrême droite RSS pour défendre Amma contre Holy Hell, l'une des intervenantes, Sasikala Teacher a déclaré que l'argent entassé par Amma sur des comptes en banque à l'étranger, permettrait de régler la question musulmane et de développer l'hindouisme. Cette affirmation a soulevé pas mal d'interrogations. Est-ce que le Mata Amritanandamayi Math ou Embracing The World finance discrètement le RSS?

Les questions abondent. Mais dans la mesure où les dévots ne veulent surtout pas perdre leur idole, ils s'aveuglent, ils nient, ils refusent de voir les détails gênants. Ils se conduisent comme s'ils ne voyaient pas la perversion dissimulée sous la joyeuse couverture spirituelle. Pourtant les faits sont là. Fermer ses yeux et boucher ses oreilles ne changera pas ce qui est.

Revenir

Toutes les nouvelles alternatives

Parents d'élèves emprisonnés

Que fait-on lorsque des parents d'élèves sont en colère contre un établissement scolaire?

En savoir plus...

Sagesse stoïque

nous avons généralement peur de la mort mais elle est exceptionnelle, elle n'a peur de rien

En savoir plus...

Gurukulam?

Amma met vraiment l'accent sur l'éducation. Elle affirme notamment que le fonctionnement de ses établissements éducatifs est calqué sur le modèle des gurukulams. En quoi cela consiste concrètement?

En savoir plus...

Chères études

à quoi s'attendre lorsqu'on décide de s'inscrire dans une école ou une université du réseau Amrita?

En savoir plus...

Protection humaine

cent mille fois plus efficace que n'importe quelle protection divine

En savoir plus...

Les vilains petits rationalistes

ils versent une goutte d'impopularité (censurée) dans un océan de louanges (orchestrées)

En savoir plus...

Liens utiles

quelques sites internet utiles à consulter

En savoir plus...

Nano & Techno

Amma! La grande figure de l'humanitaire. La championne de l'écologie. Chantre de l'amour et de la paix.

En savoir plus...

Les Ammas et la dévotion sélective

plusieurs Ammas sont l'objet de dévotion intense. Pourquoi?

En savoir plus...

Amma et le RSS

le mariage est maintenant officiel, Amma soutient publiquement le groupe d'extrême droite

En savoir plus...

L'argent s'évapore

il n'arrive pas à destination contrairement à ce que prétendent Amma et son organisation

En savoir plus...

Protection divine à géométrie variable

beaucoup de gens pensent qu'Amma les protège en toute circonstances. Tant mieux pour eux et tant pis pour lui...

En savoir plus...

Sudhamani et Balu

qu'en est-il réellement de leur relation?

En savoir plus...

Les véritables artisans d'ETW

les hommes qui ont créé et développé l'organisation

En savoir plus...

Le fameux FCRA

la seule pièce comptable publiquement disponible vaut vraiment le détour

En savoir plus...

Violence, censure et autres malversations

Amma prétend répandre l'amour et le compassion sur terre, on ne peut pas dire que ce soit un franc succès

En savoir plus...

Pas cool les impôts

personne n'aime les payer, pas même la "Sainte"

En savoir plus...