Un peu plus de clarté?

J'ai visité quelques pays dans ma vie et mes séjours se sont toujours assez bien déroulés. Par contre, la seule fois où j'ai mis les pieds en Inde, j'ai expérimenté quelque chose de vraiment marquant : le racisme. Lors du tour de l'Inde du sud avec Amma, 2 femmes indiennes m'ont parlé en anglais comme si j'étais une sous-merde. Elles m'ont scannée de la tête aux pieds avec un dégoût et un mépris que je n'oublierai jamais. Pourtant elles avaient à peu près la même couleur de peau que moi, mais j'ai les cheveux frisés et non pas lisses comme elles.

De retour en France, j'ai croisé une dévote au centre Amma France. Elle m'a raconté un épisode autrement plus joyeux que le mien. Elle était sur les routes d'Inde avec son ami. Ils ont croisé un homme et son fils. L'homme a dit quelque chose à son fils. Le fils s'est mis accroupi et a touché les pieds de mon amie avec ses mains, ensuite il a touché son propre front en signe de respect. Cette amie m'a raconté son histoire avec les larmes aux yeux, parce qu'elle était émue par cette marque de profond respect. Elle trouvait émouvant que les indiens puissent voir dieu en tout, y compris dans un étranger de passage sur une route de montagne.

Une pensée m'a brièvement traversé l'esprit. Cette amie française à la peau blanche, a été traitée comme une déesse. Si sa peau avait été noire, est-ce que cet homme indien aurait tout autant demandé à son fils d'aller toucher ses pieds? Quelque chose me disait que si elle avait été noire, elle aurait plutôt récolté un regard méprisant. Bien entendu, en bonne dévote obéissante, je m'en suis voulue d'être "négative", d'être "dans le jugement", d'être blablabla... Voilà. Le baratin habituel pour s'empêcher de réfléchir objectivement.

C'est bien dommage de censurer ses propres réflexions. Après avoir quitté le mouvement j'ai pu enfin retrouver le libre usage de mon cerveau. Cela m'a permis de découvrir que l'Inde est un pays hautement raciste. La peau foncée est tellement mal vue que les indiens des classes moyennes sont obligés de se blanchir pour mener une vie normale en société.

Ainsi, cette blogueuse française qui a vécu un petit moment en Inde raconte avec une pointe d'humour comment elle a eu un mal fou à trouver des produits cosmétiques non-blanchissants. Dans son article, elle a mis une vidéo que j'avais vue il y a 2 ans et qui m'avait ébranlée : "Mesdames, votre mari vous néglige? Blanchissez-vous le vagin et il éprouvera à nouveau du désir pour vous". Personnellement, je ne sais pas si je dois pleurer de rire, de rage ou de tristesse lorsque je vois le célèbre acteur Shahrukh Khan faire une immonde publicité dans la 3ème vidéo. À la 9ème seconde, il effleure la joue d'un jeune homme un peu foncé, puis il regarde sa main avec dégoût comme si elle était sale pendant que le jeune homme honteux baisse la tête!

Dans cet article, des africains vivant en Inde racontent leur calvaire quotidien :

"Après plusieurs années en Inde, cet incident n'avait rien pour surprendre l'étudiant congolais en génie informatique. Entre les contrôles incessants de la police, les « Kalu ! Kalu ! » (« Noir ! Noir ! » en hindi) qu'on lui crie dans la rue et les bouteilles d'eau et autres objets que lui lancent parfois des passants"

"Quand j'entre dans un restaurant, on me regarde comme un animal. Plusieurs rient. Parfois, j'aurais envie de leur casser les dents"

"Un sondage mené en juin dernier dans 80 pays a classé l'Inde au deuxième rang des pays les plus racistes, après la Jordanie"

"À la bibliothèque, le personnel me traitait comme de la merde, comme si ma seule présence les dérangeait. J'ai tôt fait d'envoyer mon partenaire allemand chercher les livres dont j'avais besoin. Ils le recevaient comme s'il était leur maître!"

Voilà qui a le mérite d'être clair. En Inde, l'étranger à peau blanche est un dieu tandis que celui à peau noire est un animal un peu sale. Les blancs sont ravis d'y faire du tourisme "spirituel" car il sont traités comme des rois là bas. Mais la géométrie de cette "spiritualité" varie en fonction de la pigmentation cutanée.

Amma jeune peau sombre Quel rapport avec Amma? Un jour, alors que je repensais à toutes ces histoires de racisme, je me suis rappelée de sa biographie. Sa naissance est enrobée de moultes allusions pathétiques. Elle serait soi-disant née avec le peau bleue sombre comme Krishna. Ben voyons. En voilà une jolie tournure pour ne pas dire qu'elle était foncée de peau. Ses parents étaient tellement inquiets face à la ténacité de ce "bleu sombre", qu'ils ont emmené leur bébé en consultation chez un médecin, pour vérifier s'il ne s'agissait pas d'une maladie grave.

 

Si cette photo n'a pas été trop retouchée par ordinateur alors on peut supposer qu'elle avait carrément la peau aussi sombre qu'une africaine. Pur café sans lait, de la tête aux pieds.

 

Même aujourd'hui, la couleur de peau d'Amma est toujours évoquée avec des allusions au bleu. Par exemple, elle est supposée avoir la peau bleu sombre comme les nuages chargés de pluie dans un ciel d'orage. Poétique, n'est-ce pas? On sent que tout est fait pour déguiser cette tare cutanée en atout divin.

Et puis au hasard de mes pérégrinations électroniques, je suis tombée sur une autre photo qui m'a choquée. Encore? Oui, les chocs n'en finissent pas de se succéder avec elle.

Peau Amma âgée

Ce qui m'a choquée, ce sont ses mains. Je connais ce style de main. Les africaines qui se blanchissent la peau ont souvent les mêmes mains, exactement les mêmes.

Cette image est peut-être photoshopée donc ce n'est pas tellement la couleur qu'il faut regarder mais plutôt le contraste. Il faut observer le contraste entre la peau des mains et la peau des articulations. En effet, lorsqu'on se blanchit la peau, elle devient plus fine et plus fragile. Mais le corps à tendance à se défendre contre l'agression chimique donc la peau devient plus épaisse et plus foncée à certains endroits, notamment au niveau des cicatrices et des articulations, tandis qu'elle devient fine et claire partout ailleurs. Sur cette photo, Amma a les articulations noires tandis que ses mains sont très claires et très sèches. Comment peut-on voir le bleu-vert des veines au dos de sa main, alors qu'à la base elle est probablement noire comme une africaine?

On ne peut pas invoquer le manque de soleil ou un état de santé défaillant. Le manque de soleil éclaircit la peau de façon uniforme. La fatigue générale donne un teint uniformément pâle, à l'exception des zones de congestion sanguine, comme le pourtour des yeux. Il n'y a pas de congestion sanguine dans les articulations des doigts. Il n'y a pas de congestion sanguine à la base des ongles. La base des ongles et les articulations noires sur des mains claires, peuvent être l'un des signes indiquant l'éclaircissement chimique de la peau.

Je ne cherche pas lancer des rumeurs malveillantes à la légère. Je veux juste faire part d'un malaise personnel, face à une photo qui m'a rappelé des souvenirs d'enfance et un quotidien déplaisant. En effet, des personnes qui se blanchissent la peau, j'en ai vu beaucoup au Togo, j'en vois tous les jours dans les transports en commun parisiens. Sur cette photo, les mains d'Amma font surgir toutes les images désagréables que j'ai en mémoire.

Et si c'était vrai? Si elle se blanchit la peau pour ne pas choquer la société indienne? Où est le mal?

Le mal c'est qu'elle prétend être là pour changer les choses mais au fil des enquêtes je me rends compte qu'au contraire, elle renforce les clichés, les traditions nocives, les tabous qui sclérosent la société et encouragent sournoisement certaines formes d'intolérance. Elle prétend être une femme forte mais en pratique, elle n'en finit pas de se plier aux règles sociales comme une petite esclave docile. Même si je me trompe et qu'elle ne se blanchit rien du tout, comment se fait-il qu'elle cautionne ce stupide délire de peau bleue, au lieu d'assumer sa couleur pour faire évoluer les mentalités? Si elle se fait passer pour bleue parce qu'elle a honte d'être noire, alors grâce à elle le racisme va s'ancrer un peu plus dans la société indienne.

Le mal c'est qu'elle prétend ne pas avoir d'ego et nous invite à suivre son exemple. D'après ses enseignements il ne faut pas perdre trop de temps et d'énergie à s'occuper de l'apparence extérieure du corps, c'est l'intérieur qui est vital. Pourtant, lorsqu'on l'observe au fil du temps on peut constater qu'elle se teint les cheveux en noir pour masquer ses cheveux blancs. Elle se parfume de façon raffinée tout en faisant croire le contraire. D'après Gail Tredwell, elle ment en affirmant qu'elle n'a pas ses menstruations et elle mange du poisson tous les jours alors que l'ashram est strictement végétarien. Si en plus elle se blanchit la peau alors on peut en déduire qu'elle n'en finit pas de faire le contraire de ce qu'elle prêche. Ses enseignements sont-ils mensongers à ce point?

Revenir

Toutes les réflexions personnelles

La honte

comment ai-je pu être aussi stupide pendant si longtemps?

En savoir plus...

Darshan souffrance

il faut souffrir pour être belle (au niveau spirituel)

En savoir plus...

Un peu plus de clarté?

Amma a-t-elle réussi à échapper à l'obsession planétaire pour la clarté matérielle?

En savoir plus...

Intégrisme galopant

Amma est l'un des pavés du chemin inquiétant que l'Inde est en train d'emprunter

En savoir plus...

Vampirisme

selon moi, c'est ce qu'il y a de plus destructeur avec Amma

En savoir plus...

Pourquoi Amma ne vit pas dans le luxe?

son dénuement n'est-il pas la preuve de son dévouement envers l'humanité?

En savoir plus...

L'énergie empoisonnée

avoir de l'énergie en abondance c'est super mais si elle est toxique, que se passe-t-il?

En savoir plus...

Le danger Amma

qu'est-ce qu'un simple câlin dispensé par une "Grande Figure de l'Humanitaire" peut bien avoir de dangereux?

En savoir plus...

Le rôle de la Miviludes

peut-on éventuellement qualifier cela de complicité?

En savoir plus...

Robin des bois?

Amma prend aux riches pour distribuer aux pauvres?

En savoir plus...

Le lavage de cerveau

comment une telle chose peut-elle se produire?

En savoir plus...